STANAKSHOT
diaporamadiaporama
France - army

Photo#5916 : Aerospatiale SA342M1 Gazelle (4019/GAY), hélicoptère de combat de l'Aviation légère de l'Armée de terre française à l'atterrissage à Coxyde (BEL) en 2011

France - army
tofcomp#5916 Gazelle de l'Aviation légère de l'Armée de terre française à l'atterrissage à Coxyde (BEL) en 2011
Photo#5916-1-Aerospatiale SA342M1 GazellePhoto#5916-2-Aerospatiale SA342M1 Gazelle
Photo#5916-3-Aerospatiale SA342M1 GazellePhoto#5916-4-Aerospatiale SA342M1 Gazelle
auteur : Stéphane Pichard
05.07.2011
Canon EOS 7D   300mm
f/10.0   1/200s   100iso
photo#5917 next

construit en 1984

crash on 13.11.2017

combathélicoptèrecamouflage
atterrissage vue de droite
train d'atterrissage fixe
lien forum :
lien HTML :

Crash d'une Gazelle de l'ALAT _

Stéphane Pichard le 01.02.2019

Le 13 novembre 2017, une Gazelle Viviane SA 342M1 n°4019 de l'EHRA1 du 3e RHC décolle d’Étain-Rouvres pour une reconnaissance d’itinéraires de vol de nuit. À l’occasion d’un atterrissage sur la piste de l’aérodrome de Bar-le-Duc, le PCB (pilote commandant de bord) décide de faire réaliser au pilote un décollage en limite de puissance simulée.
L’équipage débute le décollage à partir d’un vol stationnaire à 50 centimètres du sol. Suivant la directive du PCB, le pilote se limite à la puissance nécessaire au stationnaire. Les patins de l’hélicoptère glissent sur le sol puis le coupe-câble inférieur s’enfonce dans la terre ainsi que le tube pitot. L’aéronef bascule alors vers l’avant et les pales heurtent le sol devant l’hélicoptère, faisant pivoter la cellule de 180° par la gauche. La Gazelle retombe lourdement sur ses patins.
L’équipage arrête le GTM (groupe turbomoteur) puis évacue l’hélicoptère.

--> source
update: 01.02.2020
"All photos are copyright © to their respective photographers and may not be used without proper permission."