STANAKSHOT
diaporamadiaporama
France - air force

Photo#2417 : Dassault Mirage 2000-5F (70/330-AD), chasseur à réaction de l'Armée de l'Air française au roulage à Mont-de-Marsan (FRA) lors du MNA 2007

France - air force
tofcomp#2417 Mirage 2000 de l'Armée de l'Air française au roulage à Mont-de-Marsan (FRA) lors du MNA 2007
Photo#2417-1-Dassault Mirage 2000-5FPhoto#2417-2-Dassault Mirage 2000-5F
Photo#2417-3-Dassault Mirage 2000-5FPhoto#2417-4-Dassault Mirage 2000-5F
auteur : Stéphane Pichard
02.06.2007
Canon EOS 300D DIGITAL   70mm
f/8.0   1/250s   100iso
photo#2418 next

crash on 12.05.2014

chasseurréacteurcamouflage
roulage vue de droite
train d'atterrissage sorti
lien forum :
lien HTML :

Crash d'un Mirage 2000-5F _

Stéphane Pichard le 02.02.2019

Le 12 mai 2014 à 15h50, une patrouille légère de Mirage 2000-5F du 1/2 Cigognes décolle de Luxeuil pour un entraînement à la mission de défense aérienne sur un Alphajet plastron de Dijon.
Après vingt minutes de vol, le pilote (commandant en second de l'escadron) de l’avion leader est confronté à une avarie majeure en haute altitude. Son ailier (pilote taïwanais en échange) lui signale une traînée blanche.
Le pilote répond « big failure » et passe le transpondeur sur « emergency ». Il confirme sa vitesse avec celle de l’équipier (300 kt) et la patrouille se met en virage vers la droite pour se dérouter vers Nancy.
Le pilote passe en régulation secours carburant et donne plusieurs impulsions sur la commande secours carburant. Il constate l’allumage d’autres voyants de panne ainsi qu’un voyant feu.
L’avion part en « déclenché » vers la gauche, passe sur le dos et s’engage dans une trajectoire tournoyante nez bas. L’avion effectue plusieurs tours.
Le pilote tente de reprendre le contrôle de l’appareil, puis passe l’inverseur « normal/vrille » sur « vrille ». La rotation s’accentue nez bas.
L’équipier observe la trajectoire de l’avion leader et annonce « check altitude » puis « eject » à plusieurs reprises. Il remarque que des objets se détachent de la cellule.
Le pilote entend les annonces de son équipier et initie l’éjection à une altitude estimée à 15 000 pieds. Son casque est arraché. Il atterrit dans les arbres où il reste suspendu. Il se libère du parachute et descend de lui-même au sol. Il est récupéré par les pompiers.
Le Mirage 2000-5F n°70 s’écrase dans un champ en lisière d’une forêt.

--> source
update: 08.06.2007
"All photos are copyright © to their respective photographers and may not be used without proper permission."